Objectif "Destination": clone ou image ?

Modifié le  Wed, 11 Apr 2018 sur 02:24 PM

Lors de la création d’un projet (à l’étape 3) nous vous demandons de référencer plusieurs informations, notamment une, qui fait la force du PUMA Cloner mais qui soulève aussi beaucoup d’interrogation, nous parlons ici de la "Destination "


           

Derrière ce mot, se cache un choix entre un clone physique ou un fichier image

  • A quoi ça sert ?
  • Quand et comment l’utiliser ?

Vont être les premières questions auxquelles nous allons répondre ici.


Le PUMA Cloner sous sa fourrure épaisse est une véritable machine autonome, intelligente et sécurisante.

Nous lui avons appris à solliciter le support en cours de dégradation le plus intelligemment possible.


L’idée est donc de sauvegarder la moindre information que nous pouvons lire ou améliorer de lire et cela à tous moment du traitement.


Le processus commence dès le démarrage de l’étape 4 sans que vous vous en rendiez compte.


On récupère l’information, on la sauvegarde et si besoin de l’utiliser de nouveau par la suite, on la récupère dans la "destination" sans solliciter le support malade une seconde fois.


Pour cela nous avons besoin de stocker les informations sur un espace dédié, pour que notre ami Windows ne vienne pas interférer dans le processus de traitement.

Quoi de mieux qu’un support physique clone (non initialisé et blanchi, on ne le répétera jamais assez de trop) ou qu'un fichier image ?


Oui est après ?


Après… dans la plupart des cas, vous allez pouvoir avoir les accès à l’arborescence et faire une extraction ciblée de fichiers avec l’avantage du journal d’erreur d’extraction.


Savez-vous que durant l’extraction ciblée, le PUMA Cloner sauvegarde les données en même temps qu’il les extrait ?


Dans d’autres cas plus rare (arborescence incomplète ou invisible), vous allez pouvoir compléter le traitement grâce à ce drôle d’oiseau qu’est le récupérateur de données, après un scan de l’image ou du clone.



La combinaison des deux outils pour les cas les plus extrêmes va vous ouvrir les portes d’une récupération optimale et d’un résultat jamais espéré. Nous aurons l’occasion de dédier un article très prochainement sur ce sujet.


Les doutes qui peuvent subsister


Pourquoi je dois blanchir mon disque physique de destination clone


Pour deux raisons essentielles :

  • Avoir un disque non initialisé et donc non visible pour Windows, comme cela pas d’interférence.
  • Avoir un disque vraiment vierge, comme sorti de son emballage, impossible comme cela de fournir des données d’un précèdent client à Mr Dupont.

Astuce : l’effaceur est disponible sans limite, pour gagner du temps pensez à passer par la connexion SATA de votre carte mère plutôt que par un dock USB.


Pourquoi l’image de mon disque de 1 To ne peut-elle pas être stockée sur mon disque de 1 To


L’image doit être stockée sur un disque formaté, qui dit formatage dit perte d’espace de stockage
(1 To=960 Go environ)

Astuce : Prendre un support de stockage de très grosse capacité (3 To par exemple, vous pourrez ainsi cumuler plusieurs clients.

Cet article a-t-il été utile ?

C'est super !

Merci pour votre commentaire

Désolé ! Nous n'avons pas pu vous être utile

Merci pour votre commentaire

Dites-nous comment nous pouvons améliorer cet article !

Sélectionner au moins l'une des raisons
La vérification CAPTCHA est requise.

Commentaires envoyés

Nous apprécions vos efforts et nous allons corriger l'article